Menu

Panneaux photovoltaïques énergie solaire

Installation photovoltaïque raccordée au réseau électrique

Installation photovoltaïque raccordée au réseau électrique

Les installations photovoltaïques raccordées au réseau sont des installations dans lesquelles l'énergie excédentaire est vendue et injectée dans le réseau électrique. En revanche, lorsque l'utilisateur a besoin d' énergie électrique à partir de laquelle les panneaux solaires photovoltaïques génèrent, il peut être alimenté en électricité à partir du réseau électrique à la tarif d'achat.

Comment libérer de la place sur un...
Comment libérer de la place sur un disque dur plein ?

Dans le cas d'adaptation de ces installations dans un bâtiment, celui-ci intégrera une nouvelle installation électrique et di posera désormais deux installations électriques différentes. D'une part, la ligne d'alimentation électrique habituelle et, d'autre part, l'installation solaire photovoltaïque.

Le schéma d'installation photovoltaïque en autoconsommation totale raccordée au réseau est le suivant :

Installation photovoltaïque raccordée au réseau électrique

Pour raccorder votre installation solaire, il faut faire une demande de raccordement aux gestionnaires de réseaux (EDF OA, la réseau Enedis, etc.)

Avantages de l'énergie solaire photovoltaïque raccordée au réseau

Les avantages raccorder votre installation sont :

  • Aucune énergie électrique n'est perdue.

  • Ne nécessite pas de piles pour stocker l'énergie.

  • L'utilisateur peut consommer de l'électricité en cas de besoin, quelle que soit la quantité d'énergie générée par les panneaux solaires. 

  • Le propriétaire facture de l'argent pour l'électricité injectée dans le réseau.

  • Le coût de raccordement n'est pas élevé en comparaison au système avec des batteries.

Où sont utilisés les systèmes photovoltaïques raccordés au réseau ?

Certaines des applications de ces systèmes d' énergie solaire photoélectrique sont les suivantes :

  • Installations de panneaux solaires sur les toits, terrasses, etc. des habitations raccordées au réseau de distribution électrique : La surface du toit est utilisée pour placer des systèmes modulaires faciles à installer.

  • Usines de production : Il s'agit d'usines à caractère industriel qui peuvent être installées dans des zones rurales non affectées à d'autres usages (fermes solaires, coopératives d'énergie) ou superposées à de grandes toitures dans des zones urbaines (parkings, zones commerciales, etc.)

  • Intégration dans les bâtiments : Elle consiste à remplacer des éléments architecturaux conventionnels par de nouveaux éléments architecturaux intégrant des éléments photovoltaïques. Parfois, il est possible de les combiner avec des conceptions architecturales pour profiter de l'énergie solaire passive ou avec des systèmes d'énergie solaire thermique.

Quelle est la puissance de raccordement ?

Les puissances les plus courantes mesurées en watts sont de 2,5 et 5 kilowatts (kW) ou des multiples de 5 jusqu'à 100 kW. Il existe des installations solaires plus importantes, mais elles ne sont réalisées que par des entreprises ou des centres de recherche, car elles sont amorties sur des durées plus longues.

Les systèmes photovoltaïques jusqu'à 5 kilowatts (kW), étant des systèmes de faible puissance, peuvent être raccordés au réseau monophasé basse tension, à une tension nominale de 230 volts en courant alternatif. En revanche, pour des puissances supérieures, ils sont conçus avec un raccordement triphasé.

Dans la partie solaire, il existe différentes configurations de tension possibles dans les connexions série-parallèle des modules photovoltaïques pour obtenir des valeurs de travail adéquates en courant continu.

Selon l'onduleur choisi, les tensions de travail peuvent aller de 12 volts à 600 volts en courant continu. Dans tous les cas, pour optimiser le système, les moyennes tensions proches aux tensions de raccordement au réseau (260-420 VDC) sont privilégiées.

Comment l'installation photovoltaïque est-elle raccordée au réseau ?

Installation photovoltaïque raccordée au réseau électriquePour développer l'interconnexion, un accent particulier doit être mis sur la minimisation des pertes dérivées des connexions, tant en courant continu qu'en courant alternatif.

Les étapes à suivre sont celles

  • interconnexion de panneaux solaires

  • connexion des modules aux onduleurs de puissance

  • connexion des onduleurs dans le panneau de protection et les compteurs d'énergie

  • Connexion au point de réseau.

Equipement d'interconnexion

Dans chaque installation photovoltaïque, un panneau d'interconnexion avec le réseau sera installé. Ce tableau peut comprendre le total des dispositifs de protection définis par la réglementation ou ceux établis comme indispensables.

D'autre part, ces équipements peuvent comprendre des compteurs de mesure (compteur Linky, par exemple) et des transformateurs de tension pour l'adaptation à la tension du réseau.

À ce stade, les connexions dérivées des différents onduleurs électriques et générateurs électriques sont réunies. C'est le point de connexion de tout le système.

Point de connexion réseau

Les compagnies d'électricité établissent des points d'interconnexion avec le réseau. Dans ce type de système, les points de raccordement seront normalement définis et situés en parallèle avec le raccordement déjà installé pour la consommation du bâtiment ou de la construction établie.

Règles générales d'application pour définir une union parfaite dans le réseau électrique :

  • La puissance maximale de l'installation photovoltaïque ne peut excéder plus de 50% de la puissance de prise en charge du transformateur de la sous-station électrique ou de la capacité du même réseau défini dans la zone de raccordement.

  • Les raccordements d'installations produisant des chutes de tension électrique causées par la connexion-déconnexion supérieure à 2% ne seront pas acceptés.

Les armoires de protection et/ou le tableau de raccordement ont pour fonction d'inclure les instruments de mesure de l'énergie produite et consommée, ainsi que les protections électriques (automatismes) requises par la réglementation en vigueur.

Auteur :

Date de publication : 21 mars 2017
Dernier examen : 9 juillet 2022