Menu

Planètes du Système Solaire

Mercure : la planète intermittente

Mercure : la planète intermittente

Mercure est la planète la plus proche du Soleil dans notre système solaire et la plus petite des huit planètes majeures.

Elle a un diamètre d’environ 4 880 kilomètres, ce qui la rend à peine plus grande que notre Lune. En raison de sa petite masse, sa gravité en surface ne représente que 38 % de la gravité terrestre. Cela signifie qu’un objet pesant 100 kg sur Terre ne pèserait que 38 kg sur Mercure.

Ci-dessous, nous montrons un tableau des principales caractéristiques :

Position dans le système solaire

Première planète depuis le Soleil

Diamètre

Environ 4 880 km

Temps

3,30 × 10 ^ 23 kg

La gravité

3,7 m/s² (38 % de la gravité terrestre)

Rotation (jour sidéral)

59 jours terrestres

Translation (orbite autour du Soleil)

88 jours terrestres

Durée du jour solaire

176 jours terrestres

Température quotidienne

Jusqu'à 430°C

Température nocturne

Jusqu'à -180°C

Atmosphère

Quasiment inexistant, composé principalement d'oxygène, de sodium, d'hydrogène, d'hélium et de potassium

Surface

Plein de cratères, semblables à la Lune

Cœur

Un gros noyau métallique, composé de fer et de nickel, occupe environ 85 % du rayon de la planète

Champ magnétique

Présent, environ 1% du champ magnétique terrestre

Exploration de l'espace

Visité par les missions Mariner 10 (1974-1975) et MESSENGER (2011-2015)

Importance scientifique

Aide à comprendre les effets du rayonnement solaire et la formation précoce du système solaire

Rotation et traduction

L’une des caractéristiques les plus intéressantes de Mercure est sa rotation lente combinée à son orbite rapide autour du Soleil.

Il faut à Mercure 59 jours terrestres pour effectuer une rotation sur son axe, mais il ne lui faut que 88 jours terrestres pour effectuer une orbite autour du Soleil. Cela signifie qu'un jour sur Mercure (un cycle jour-nuit complet) dure 176 jours terrestres. En conséquence, un jour solaire sur Mercure dure en réalité deux années sur Mercure.

Vitesse linéaire et angulaire

Mercure a une orbite hautement elliptique qui l'emmène à une distance moyenne de 57,91 millions de kilomètres du Soleil. Sa vitesse linéaire sur cette orbite est d'environ 47 856 km/h, ce qui en fait la planète la plus rapide de notre système solaire. Cette vitesse élevée est due au fait qu’elle doit générer une force centripète importante pour compenser la forte attraction gravitationnelle du Soleil.

La vitesse angulaire de Mercure est d'environ 8,26 × 10⁻⁷ radians par seconde. Cette mesure décrit l’angle parcouru par Mercure sur son orbite par unité de temps. En raison de sa courte période orbitale de seulement 88 jours terrestres, Mercure termine son orbite rapidement par rapport aux autres planètes.

Surface et atmosphère

La surface de Mercure est recouverte de cratères, semblables à ceux trouvés sur la Lune, résultant d'impacts d'astéroïdes et de comètes sur des milliards d'années.

En ce qui concerne l'atmosphère, Mercure ne possède pas d'atmosphère significative qui pourrait protéger sa surface de ces impacts ou provoquer une érosion.

Température

Mercure est la planète où la plage de température est la plus élevée du système solaire : entre 430 et -180 degrés Celsius.

En raison de sa proximité avec le Soleil, Mercure connaît des températures extrêmes. Pendant la journée, les températures peuvent atteindre les 430 degrés Celsius susmentionnés.

Cependant, en raison du manque d’atmosphère qui retient la chaleur, les températures nocturnes peuvent descendre jusqu’à -180 degrés Celsius.

Structure interne

On pense que Mercure possède un grand noyau métallique composé principalement de fer et de nickel qui occupe environ 85 % de son rayon, ce qui est disproportionné par rapport aux autres planètes telluriques.

Au-dessus du noyau, il y a une fine roche du manteau ainsi qu'une croûte relativement mince. La grande proportion du noyau suggère que Mercure a peut-être subi un impact géant dans le passé qui a enlevé une grande partie de son manteau et de sa croûte d'origine.

Champ magnétique

Malgré sa petite taille et sa rotation lente, Mercure possède un champ magnétique, bien qu'il soit beaucoup plus faible que celui de la Terre, environ 1 % du champ magnétique terrestre.

Son existence est cependant surprenante et a fait l’objet de nombreuses études. On pense que le champ magnétique de Mercure est généré par la dynamique du noyau métallique liquide.

Explorations scientifiques

À ce jour, Mercure a été visitée par deux missions spatiales majeures. La première fut la mission Mariner 10 de la NASA, qui effectua trois survols de Mercure entre 1974 et 1975, fournissant ainsi les premières images détaillées de la surface de la planète. La seconde était la mission MESSENGER (MErcury Surface, Space ENvironment, GEochemistry, and Ranging), également de la NASA, qui est entrée en orbite autour de Mercure en 2011 et a continué à étudier la planète jusqu'en 2015.

MESSENGER a collecté une multitude de données sur la composition de la surface de Mercure, son champ magnétique et son exosphère (une ténue coquille d'atomes et de particules qui entoure la planète).

Importance scientifique

L'étude de Mercure est importante pour plusieurs raisons. En tant que planète la plus proche du Soleil, Mercure offre une opportunité unique d’étudier les effets du rayonnement solaire intense et du vent solaire sur une planète rocheuse. De plus, la composition et la structure de Mercure peuvent fournir des indices sur les processus qui se sont produits au cours de la formation initiale du système solaire.

On pense que la connaissance des caractéristiques de Mercure peut également faciliter l'étude des exoplanètes en orbite proche de leurs étoiles puisque de nombreuses exoplanètes découvertes jusqu'à présent ont des orbites très proches de leurs étoiles, similaires à l'orbite de Mercure autour du Soleil.

Pourquoi s'appelle-t-on Mercure ?

Dieu romain MercureLa planète Mercure doit son nom à la mythologie romaine. Les Romains lui donnèrent le nom de leur dieu Mercure, le messager des dieux, connu pour sa rapidité et son agilité. Ce choix est dû à la vitesse avec laquelle la planète Mercure se déplace dans le ciel.

En l'observant, les anciens astronomes ont noté que Mercure se déplaçait rapidement par rapport aux autres planètes, complétant une orbite autour du Soleil en seulement 88 jours terrestres. Ce mouvement rapide évoquait l'image de Mercure, le dieu ailé, qui se déplaçait rapidement pour accomplir ses tâches, transmettant des messages et accomplissant des missions pour d'autres dieux.

La planète a aussi d’autres surnoms :

Oui, Mercure a plusieurs surnoms en raison de ses caractéristiques et de son histoire en astronomie. Parmi les plus courants, citons :

  1. "Le messager des dieux" : pour la raison énoncée ci-dessus.
  2. "L'étoile du matin" et "l'étoile du soir" : Ce nom vient du fait que Mercure peut souvent être vue près de l'horizon peu avant le lever du soleil ou peu après le coucher du soleil.
  3. "The Flashing Planet" : En raison de sa proximité avec le Soleil, la planète n'est visible que pendant de brèves périodes au crépuscule et n'est pas visible pendant la majeure partie de l'année. Cela le fait apparaître « intermittent » dans sa visibilité depuis la Terre.
Autor:
Data de publicació: 17 juin 2024
Última revisió: 17 juin 2024