Menu

Planètes du Système Solaire

Vénus, la planète jumelle de la Terre

Vénus, la planète jumelle de la Terre

Vénus est la deuxième planète après le Soleil dans notre système solaire. Elle est souvent appelée « la jumelle de la Terre » en raison de sa taille et de sa composition similaires, même si elle présente des conditions extrêmes qui contrastent radicalement avec celles de notre planète.

Sur cette planète, les jours sont plus longs que les années.

Caractéristiques générales

Vénus a un diamètre d'environ 12 104 kilomètres, soit à peine plus petit que le diamètre de la Terre, qui est de 12 742 kilomètres. Sa masse représente environ 82 % de la masse de la Terre, ce qui renforce également la comparaison avec notre planète.

Cependant, c’est là que s’arrêtent les similitudes. L'atmosphère de Vénus est extrêmement dense et toxique et est composée principalement de dioxyde de carbone (96,5 %) et d'épais nuages ​​d'acide sulfurique.

Position dans le système solaire

Deuxième planète depuis le Soleil

Diamètre

Environ 12 104 km

Temps

4,87 × 10^24 kg (82 % de la masse terrestre)

La gravité

8,87 m/s² (90 % de la gravité terrestre)

Rotation (jour sidéral)

243 jours terrestres, en sens rétrograde (tourne dans le sens opposé à la plupart des planètes)

Translation (orbite autour du Soleil)

225 jours terrestres

Durée du jour solaire

117 jours terrestres

Température superficielle

Environ 465°C

Pression atmosphèrique

Environ 92 fois la pression atmosphérique terrestre

Atmosphère

Composé principalement de dioxyde de carbone (96,5%) et de nuages ​​d'acide sulfurique

Surface

Plein de plaines volcaniques, de montagnes et de cratères ; cartographié principalement par radar en raison de son atmosphère dense

Champ magnétique

Quasiment inexistant par rapport à la Terre

vents atmosphériques

Vitesses allant jusqu'à 360 km/h dans la haute atmosphère

Exploration de l'espace

Visité par des missions telles que les sondes Venera (Union soviétique), Pioneer Venus et Magellan (NASA) et de futures missions telles que DAVINCI+, VERITAS (NASA) et EnVision (ESA)

Importance scientifique

Etudes sur l'effet de serre, l'évolution planétaire et la dynamique atmosphérique

Rotation et traduction

L’un des aspects les plus surprenants de Vénus est sa rotation. Elle tourne sur son axe dans un sens rétrograde, c'est-à-dire dans le sens opposé à celui de la plupart des planètes du système solaire, dont la Terre.

Un jour sur Vénus (le temps qu'il faut pour tourner une fois sur son axe) équivaut à 243 jours terrestres, et cela est plus lent que sa propre période orbitale autour du Soleil, qui est d'environ 225 jours terrestres. Cela signifie que sur Vénus, un jour dure plus d’un an.

La vitesse linéaire de Vénus sur son orbite autour du Soleil est d'environ 34 974 km/h. Cela signifie que Vénus se déplace à grande vitesse le long de sa trajectoire elliptique autour du Soleil. Cette vitesse élevée est une conséquence de sa relative proximité avec le Soleil, car les planètes plus proches ont tendance à orbiter plus rapidement en raison de l'intense attraction gravitationnelle.

D'autre part, la vitesse angulaire de Vénus est d'environ 3,23 × 10⁻⁷ radians par seconde. Malgré sa vitesse linéaire rapide, la grande distance parcourue autour du Soleil rend sa vitesse angulaire relativement faible.

Température et pression

Vénus est la planète la plus chaude du système solaire, avec des températures de surface atteignant 465 degrés Celsius.

Cette température extrême est due à un effet de serre incontrôlé : l'atmosphère dense en dioxyde de carbone emprisonne la chaleur du Soleil, empêchant le rayonnement solaire qui rebondit sur sa surface de s'échapper dans l'espace.

De plus, la pression atmosphérique à la surface de Vénus est environ 92 fois supérieure à celle de la Terre, comparable à la pression trouvée à 900 mètres sous l’eau sur Terre.

Surface et géologie

Cratères de VénusLa surface de Vénus est relativement jeune, géologiquement parlant, avec de vastes plaines volcaniques et de grandes montagnes.

Les images radar obtenues par des missions telles que Magellan de la NASA ont révélé la présence de nombreux volcans, dont beaucoup semblent avoir été actifs au cours des périodes géologiques récentes.

Cependant, il n’existe aucune preuve directe d’une activité volcanique actuelle. Les plaines de lave, les cratères d'impact et les caractéristiques tectoniques indiquent une planète dynamique, bien que la tectonique des plaques ne soit pas observée comme sur Terre.

Atmosphère et climat

L'atmosphère de Vénus est dense et opaque, ce qui rend la surface invisible à la lumière visible depuis l'espace. Cependant, des observations à d’autres longueurs d’onde, comme le radar, ont permis de cartographier sa surface.

Les nuages ​​​​d'acide sulfurique dans la haute atmosphère de Vénus reflètent la lumière du Soleil, ce qui en fait l'objet le plus brillant du ciel nocturne après la Lune.

Les vents dans les couches supérieures de l’atmosphère de Vénus sont extrêmement rapides, atteignant des vitesses allant jusqu’à 360 kilomètres par heure. Ces vents circulent autour de la planète en seulement quatre jours terrestres, contrastant avec la lente rotation de la planète elle-même.

Exploration de Vénus

Vénus est un objet d’intérêt et d’exploration depuis les premiers jours de l’ère spatiale.

L'Union soviétique fut la première à envoyer une sonde sur Vénus, avec le programme Venera, qui accomplit plusieurs exploits notables, dont le premier atterrissage en douceur à la surface d'une autre planète (Venera 7 en 1970) et les premières images de la surface (Venera 7 en 1970). 9 en 1975).

La NASA a également contribué de manière significative à l'étude de Vénus avec des missions telles que Pioneer Venus et Magellan, qui ont fourni des cartes détaillées de la surface de la planète.

Pourquoi s'appelle-t-on Vénus ?

Vénus doit son nom à la déesse romaine de l'amour et de la beauté. Cette nomenclature remonte à l'Antiquité, lorsque les Romains, suivant la tradition des Grecs, commencèrent à associer les planètes visibles à leurs divinités les plus importantes. Les Grecs avaient appelé la planète Aphrodite, du nom de leur déesse de l'amour et de la beauté, et les Romains adoptèrent ce nom, la réduisant à Vénus.

La planète Vénus est l’un des objets les plus brillants du ciel nocturne, surpassée uniquement en luminosité par la Lune. Sa lueur intense et sa visibilité à l’aube et au crépuscule ont probablement influencé son association avec la divinité représentant la beauté et l’amour. 

Autor:
Data de publicació: 17 juin 2024
Última revisió: 17 juin 2024