Menu

Thermodynamique.
Transformation de l'énergie

Les échelles de température

Les échelles de température

Les échelles de température (ou échelles thermométriques) sont les échelles utilisées pour déterminer la température d'un corps en la mesurant en degrés. Une échelle de température est une méthode d'expression de la température sous forme de nombre.

La température est une grandeur scalaire qui mesure la quantité d' énergie thermique dont dispose un corps.

Le point triple de l'eau est celui dans lequel l'état solide, l'état liquide et l'état gazeux de l'éau coexistent en équilibre. Ce point de référence est utilisé pour calibrer les échelles Kelvin et Celsius des thermomètres les plus précis.

Il existe plusieurs échelles de température dont les plus importantes sont :

1. Échelle Kelvin

L' échelle Kelvin est une échelle pour mesurer la température thermodynamique dont l'unité de mesure est le kelvin. Le kelvin est l'unité de base de la température dans le Système international d'unités (SI) et porte le symbole d'unité K.

Par convention, le zéro de l'échelle Kelvin (zéro absolu) correspond à une température de -273,16°C ; c' est la température la plus basse à laquelle en théorie il n'y a aucun type de mouvement entre les particules qui composent la matière.

La température de fonte de la glace (correspondant à 273,16 K) et la température d'ébullition de l'eau (correspondant à 373,16 K) sont prises comme références sur l'échelle Kelvin.

L'intervalle entre ces deux températures est divisé en 100 parties égales, chacune étant appelée Kelvin (et non degrés Kelvin). L'échelle Kelvin est l'échelle de température utilisée dans le système international et son nom vient de qui l'avait proposé: Lord Kelvin.

2. Échelle Celsius

L'échelle Celsius a été proposée en 1742 par l'astronome suédois Anders Celsius. Les points fixes de cette échelle sont la glace fondante et l'ébullition de l'eau. On note le degré Celsius °C. C'est l'échelle la plus utilisée dans la vie pratique.

Sur l'échelle Celsius, le point de congélation de l'eau correspond à 0°C tandis que la température d'ébullition de l'eau correspond à 100°C. Les deux températures sont déterminées par la pression atmosphérique.

L'intervalle entre ces deux températures (100°C et 0°C) est divisé en 100 parties égales, dont chacune est appelée degré Celsius ou degré centigrade. L'échelle Celsius est l'échelle de température utilisée en Europe.

La variation de température d'un degré Celsius équivaut à la même variation d'un kelvin.

L'échelle de température Celsius a remplacé l'ancienne échelle Fahrenheit en Europe et dans la plupart du monde. En thermodynamique, l'échelle de température absolue est principalement utilisée.

3. Échelle Fahrenheit

L'échelle Fahrenheit est une échelle de température qui a été proposée par le physicien et ingénieur et physicien allemand Daniel Gabriel Fahrenheit en 1724.

Sur l'échelle Fahrenheit, la glace fond à 32°F et le point d'ébullition de l'eau correspond à 212°F.

une échelle définie entre la température de la glace fondante (32ºF) et celle de l'eau en ébullition (212ºF), mais graduée en 180 divisions, chacune étant appelée degrés Fahrenheit. L'échelle Fahrenheit est l'échelle thermométrique utilisée dans les pays anglo-saxons.

4. Échelle de Rankine

L'échelle de température de Rankin est une échelle de mesure des températures proposée en 1859 par l'ingénieur et physicien écossais William John Macquorn Rankine.

Le degré sur cette échelle est généralement noté R, qui coïncide avec la notation du degré de l'échelle de Réaumur.

Comme l'échelle de température Kelvin, l'échelle de Rankin est absolue ; zéro degré sur cette échelle est la température du zéro absolu.

Auteur :

Date de publication : 8 juin 2021
Dernier examen : 8 juin 2021